le-gaz-de-schiste-non.fr

Venez tout savoir sur le gaz de schiste et devenez incollable grâce à le-gaz-de-schiste-non.fr

Dans de nombreux pays, comme aux États-Unis, le débat sur la réduction de la dépendance énergétique remet au goût du jour celui sur l’exploitation de dépôts de gaz non conventionnel, comme le gaz de schiste. Comme c’est le cas avec les autres formes d'énergie, celle-ci vient avec son lot d’avantages et d'inconvénients. Commençons par sa définition.

 

C’est quoi le gaz de schiste?

 

Il est défini comme du gaz naturel issu de formations de schiste. Le schiste, une roche sédimentaire à l’aspect feuilleté, agit à la fois comme source et réservoir pour ce gaz naturel. Les puits plus anciens de gaz de cette nature étaient verticaux, tandis que les puits plus récents sont principalement horizontaux, et nécessitent une stimulation artificielle, comme la fracturation hydraulique. Seules les formations de schiste, avec certaines caractéristiques, peuvent produire du gaz.

 

Les avantages de ce gaz

 

Pour souligner ses avantages, de nombreux experts mettent en exergue le fait que ce gaz ait des émissions de carbone beaucoup moins élevées que le charbon (il dégage la moitié des émissions de carbone du charbon).

 

Il est également une source d'énergie facile. Par exemple, si les dernières estimations sont correctes, l'Amérique du Nord possède, à elle seule, environ 1000 trillions de pieds cubes de ce type de gaz; ce qui est suffisant pour couvrir les besoins en gaz naturel aux États-Unis, pour environ 50 ans. Une analyse récente a également montré que ce gaz pourrait fournir jusqu'à la moitié de l'approvisionnement en gaz de l'Amérique d'ici 2020.

 

Ce gaz pourrait également contribuer à diminuer les coûts énergétiques, tout en offrant une énergie plus propre à de nombreux pays en développement, qui dépendent actuellement fortement du charbon, la source d'énergie la plus sale de toutes.

 

Les inconvénients

 

Le gaz de schiste, bien qu'il soit une source d'énergie nettement plus propre que le charbon, est toujours lié à des émissions de carbone importantes; ce qui n’est pas acceptable du point de vue environnemental.

 

Bien plus, le développement rapide de l'industrie de ce gaz pourrait ralentir celui des énergies renouvelables, surtout si le gaz de schiste (comme on s'y attend) devient l'une des énergies les moins coûteuses.

 

À l'heure actuelle, les coûts d'exploitation de ce gaz sont plus élevés par rapport aux coûts d'exploitation de gaz ou de charbon conventionnel, mais l'avancée des technologies de forage pourrait contribuer à les réduire.

 

Les fortunes diverses de l’exploitation du gaz de schiste

 

Malgré un potentiel immense dans le monde entier, seuls quelques pays ont réussi à produire ce gaz à l'échelle commerciale. Il s’agit des États-Unis, du Canada et de la Chine, pour ne citer que les trois premiers.

Retrouvez les ressources mondiales en gaz de schiste: http://www.cite-sciences.fr/fr/ressources/bibliotheque-en-ligne/dossiers-documentaires/gaz-de-schiste-en-debat/ressources-mondiales-de-gaz-de-schiste/

En 2015, la production américaine était d'environ 1,3 milliard de mètres cubes par jour. Le Canada, le deuxième producteur de gaz de schiste, produisait environ 113 millions de mètres cubes. La Chine, quant à elle, avançait un chiffre d'environ 17 millions de mètres cubes par jour.

 

Ce succès est dû en grande partie au développement de la fracturation hydraulique. C’est un procédé qui permet, par injection d’un fluide sous haute pression, de provoquer une dislocation ciblée de formations géologiques. Malgré les défis logistiques et infrastructurels, d’autres pays emboîtent le pas de l’exploitation de ce gaz.

 

 

MENTIONS LEGALES

Design and edit by le-gaz-de-schiste-non.fr - 2017 Copyright