le-gaz-de-schiste-non.fr

Venez tout savoir sur le gaz de schiste et devenez incollable grâce à le-gaz-de-schiste-non.fr

L’exploitation des gaz de schistes a connu un bel essor ces dernières années, notamment aux Etats-Unis. Pour assurer la récupération de ces hydrocarbures « non conventionnels » une technique est utilisée : la fracturation hydraulique. Cela consiste à fracturer (ou plus exactement à fissurer) la roche en injectant, par un puits horizontal, un fluide à base d'eau contenant du sable et des additifs. L’injection de ce mélange sous forte pression permet la fracturation artificielle de la roche. Mais quels sont les enjeux de ce type d'exploitation?

 

Un premier enjeu, la gestion de l’eau

 

L'exploitation des gaz de schistes par fracturation hydraulique nécessite beaucoup d’eau. Pour chaque forage, la quantité d’eau utilisée est en moyenne de 12 000 m3. Après l’injection et la fracturation de la roche, le gaz remonte dans le puits. A la fin du procédé, une partie de l’eau est pompée, tandis que l’autre reste dans le sous-sol. L’eau récupérée est traitée et recyclée afin d’être soit rejetée dans le milieu, soit servir à une autre fracturation.

 

Un enjeu technique

 

Pour atteindre la roche, il faut creuser de 1500 à 3000 mètres sous terre, à la verticale. Puis, le forage se fait horizontalement jusqu’à huit kilomètres, dans plusieurs directions. La phase de forage dure quelques semaines à quelques mois et l’étape de la fracturation hydraulique en elle-même dure quelques heures à quelques jours. Le puits peut produire une dizaine d’année. Pour exploiter complètement une couche horizontale, il faut un puits tous les 0,5 à 4 km. L'exploitation des gaz de schistes a donc un impact important sur le paysage.

 

Un enjeu écologique

 

Aujourd’hui, de nombreuses associations et de nombreux scientifiques s’inquiètent des impacts environnementaux de ce type de forage. Notamment pour la pollution des nappes phréatiques, l’apparition de mini-tremblements de terre en lien avec la technique d’exploitation, ainsi que la pollution visuelle qu’engendre les champs de puits. C’est pourquoi certains pays comme la France ont interdit l'exploitation des gaz de schistes par fracturation hydraulique, malgré l'enjeu économique que représente cette ressource.

 

 

MENTIONS LEGALES

Design and edit by le-gaz-de-schiste-non.fr - 2017 Copyright